Hier soir c'était concert

Publié le par Philémon

Tu auras compris que le live, c'est quelque chose qui me fascine, la curiosité, l'attente de la surprise...

J'ai été biberonné très jeune à la musique, d'abord les concerts privés dans le salon, le dimanche, avec Papa au piano dans le répertoire romantique, Chopin, Brahms, Liszt, Beethoven, mais aussi Bach et Debussy... Puis les concerts en vrai, moi sur scène, en accompagnement guitare, et puis ceux des autres.

J'ai vu des set qui me laissent un très grand souvenir, Pink Floyd au Palais des Sports de Berlin, par exemple, mais mon truc à moi, ce sont les découvertes, les jeunes artistes et les petites salles, les grosses machines sont plaisantes parfois, mais m'intéressent moins.

Je lis souvent sur les blogs des commentaires sur les films à l'affiche, je dois t'avouer que depuis plus d'un an, je ne suis pas entré dans une salle de cinéma. Mais depuis un an, j'ai du écumer toutes les salles de Paris et d'ailleurs pour me laisser surprendre par de la belle chanson.

J'aime ce côté authentique de la scène que je ne retrouve pas dans le cinéma, l'artiste qui se met à nu devant son public et qui ne peut pas couper au montage, comme au théâtre... Oui, bien sûr, il y a aussi tout le copinage des artistes qui est un peu gonflant, ce côté on fait partie de la même famille, mais reconnais que parfois, ça te donne des retrouvailles qui font frissonner, comme Daniel Darc avec Berry, Berry avec Marie Espinosa, Yves Jamait avec Agnès Bihl, Benjamin Biolay avec Jeanne Cherhal, par exemple...

Et justement, hier, c'était Jeanne au Bataclan. Je l'ai découverte en 2004 avec son premier opus majeur, 12 fois par an, et tout de suite j'ai été séduit par la fraicheur de cette artiste, son humour aussi.

Je ne l'ai découverte sur scène qu'hier soir, et ce fut un grand choc. La petite fille sage assise à son piano à chanter ses chansons bien ciselées s'est muée en une petite bombe rock sexy, qui déménage comme une grande, et j'avoue que c'est assez réussi.

Rien de bien nouveau sur la toile pour te faire découvrir cette nouvelle facette de son art, alors je vais en rester à quelques vieilles chansons, dont ces deux là qui montrent bien l'humour de la dame, en particulier cette magnifique reprise à six mains de la très belle chanson d'Anne Sylvestre, dont Agnès Bihl dit que c'est une des plus grandes dames de la chanson française.

 


Publié dans Parlons musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Blanche 30/05/2010 16:42


Au fait, j'aime toujours pas Vincent Delerm qui attrape toutes les notes par dessous ;-)


Philémon 30/05/2010 21:36



Ca plait...



Blanche 30/05/2010 16:42


C'est malin, tu m'as fait pleurer (je suis pas étanche en ce moment) sur cette chanson que j'avais oubliée "les gens qui doutent", toute ma jeunesse militante ! Merci.


Philémon 30/05/2010 21:36



Ho, Ho, Ho Chi Minh


Che, Che, Guevarra ;o)



June Prune 30/05/2010 00:39


contente de voir que vous avez passé une bonne soirée !
J'avais découvert Jeanne Cherhal sur scène, donc je ne l'ai jamais vue comme une petite fille sage... rien ne vaut la scène...


Philémon 30/05/2010 21:34



Je pense que la petite s'est bien extériorisée avec ce nouveau spectacle.


La prochaine fois ? Volo le 12 juin...



pierrot 29/05/2010 22:57


oui,je suis assez d'accord pour anne sylvestre, cette sorcière (pas ) comme les autres...merci pour ce trio horripilant au sens propre du terme bien sur!


Philémon 30/05/2010 21:29



Merci à toi, Pierrot.



Aurore 29/05/2010 20:15


Je suis fan de cette chanson... "Les gens qui doutent" : superbe !! Merci bcp pour la découverte.


Philémon 30/05/2010 21:27



Je l'ai aussi découverte en fouinant sur youtube... Magnifique chanson, c'est sûr ;o)