Bonne route

Publié le par Philémon

Pour l'accompagner dans la route qu'il vient d'emprunter, même si je sais qu'il ne la craint pas et qu'il s'y était préparé depuis très longtemps, je pense qu'il aurait aimé pouvoir emmener son piano, même s'il n'en jouait plus depuis quelques années, et tout Chopin, le compositeur qu'il aimait par dessus tout.

Voilà, je ne suis ni amer, ni triste, car je lui avait souvent dit que je l'aimais, et il le savait.

Et comme il adorait également Bach, et que Hélène Grimaud a une interprétation toute particulière de la chaconne...

 

 

Bonne route Papa, soit tranquille, on veille sur Maman.

 

Commenter cet article

lusde 22/01/2013 23:00

Touchée par cet adieu simple et aimant. Merci aussi pour la musique, belle.

Philémon 23/01/2013 18:59



Merci



Blanche 13/01/2013 13:21

Je comprends mieux. Je ne connaissais pas son âge, et sa mort a été paisible. Mais soutiens bien ta maman tout de même, on a beau s'y préparer, c'est malgré tout sa "moitié" qui est partie.

Philémon 13/01/2013 15:25



tu sais, on est une grande famille, avec trois garçons et une fille survivants de la fratrie, dont deux habitent à un quart d'heure de chez mes parents, sans compter les quatorze petits enfants
et désormais les cinq arrières-petits-enfants...
question entourgae, il y a de quoi faire :D


 



coco l'haricot 13/01/2013 04:55

Oh, merde, Philémon.Je suis de tout coeur avec toi.

Philémon 13/01/2013 10:44



merci Corine.
le départ s'est fait dans la douceur, dans son fauteuil en face de ma mère à qui il venait de servir le thé, il s'est endormi...
93 ans et une vie tellement remplie qu'il n'y a pas à regretter quoi que ce soit, juste entretenir la mémoire pour les arrières-petits enfants.
et comme dit la petite Kymia pour apaiser le chagrin de ma fille : "Pleure pas maman, il nous reste la très vieille Mamé !" 



CHOU 12/01/2013 22:46

On n'est pas très copains, mais je comprends ta douleur. Caresse sur l'épaule, en fraternité.

Philémon 13/01/2013 10:41



merci à toi, pas très copine :D



Blanche 12/01/2013 19:36

Désolée, j'ai probablement été maladroite comme d'habitude.

Philémon 13/01/2013 10:41



non, pas du tout...
c'est juste que je pense pour moi qu'il ne faut pas de courage pour survivre à un père qui avait 93 ans. il a fait sa vie, et même si on aurait pu faire encore un bout de chemin ensemble, son
absence ne me pèse et ne me pèsera pas