Jeudi soir, c'était concert...

Publié le par Philémon

Oui, je sais, à la longue, c'est un peu lassant, mais que veux-tu, je ne me refais pas.

Surtout que j'entame ce premier trimestre un grand marathon musical avec quelques grands moments à venir, Stephan Eicher que je rate régulièrement depuis dix ans, Clarika, dont j'aime beaucoup le dernier album, et surtout surtout Beth Hart en avril, un grand moment en prévision.

Donc jeudi, c'était à l'Espace Jemmapes, sur un petit coup de tête, une amie qui poste une vidéo de Liz Cherhal, je lui demande si elle aime, elle me dit oui (je sais, on a des conversations parfois ras des paquerettes, Emma et moi, pour compenser des dialogues tellement riches qu'on s'accorde souvent !), je lui dis ça te dis, elle passe fin janvier, elle me dit oui, et voilà, ou plutôt nous voilà remontant le canal Saint-Martin à partir de l'Hôtel du Nord (atmosphère, atmosphère ! même que celui qui est là, c'est un faux, of course !).

Mais comme je suis chez moi ici et que je fais ce que je veux, je ne te parlerai pas de Liz Cherhal, parce que j'en ai déjà beaucoup parlé ici, mais je voulais te dire tout le bien que je pense de Jeanne Garraud.

Car Liz, comme dans les vidéos du dimanche qu'elle poste tous les dimanches (bien sûr !) sur FB, a le sens de l'amitié, et sa première partie qui était plus qu'une première partie d'ailleurs (12 chansons, j'ai pas trop compté, mais ça devait être ça), c'était Jeanne Garraud que je suivais de loin en loin. Et dans cette petite salle avec pas trop franchement d'âme, mais douillette dès lors qu'on est venu tous en communion avec l'artiste, dans cette salle disais-je, j'ai enfin vu de mes yeux vu cette charmante personne qui me semble promise à un très très grand avenir, car elle a tout : des textes finement ciselés, une technique pianistique époustouflante, des musiques très élaborées, avec une ligne mélodique précise, qui ne laisse pas de surprendre parfois, et c'est bien, ça évite de t'enfermer dans un cocon stérile, un humour décapant, pince-sans-rire, à l'image de la personne, belle, chaleureuse, intelligente et décalée ce qu'il faut pour qu'on s'intéresse durablement à elle, parce qu'elle le vaut bien.

Moi qui aime être surpris par les artistes sur scène, parce que c'est quand même là la quintessence de leur métier, et là où ils révèlent leur personnalité, ben j'ai été scotché au-delà des mots qui me semblent bien pauvre. Celle-là, je l'aime déjà, et tant pis pour Emma qui va encore me traiter de coeur d'artichaud, c'est du tout bon.

Et le sourire dans le hall à la fin du spectacle vaut toute les promesses.

Merci Jeanne, grand moment.

Tu vas me dire, pas une seule petite vidéo pour faire la pub de la belle ? Ben si, copinaute, suffit de demander.

Sur ce, prend soin de toi.

 

 

 

Publié dans Parlons musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cristophe 25/02/2013 10:55

Je l'avais commandé sur son site dès qu'il était sorti, je l'ai reçu huit mois après. Cause déménagement on m'a dit...

Philémon 01/03/2013 11:41



au final, tu l'as reçu
il est excellent, je trouve... 



Cristophe 22/02/2013 17:40

J'espère que Jeanne Garraud vendait son dernier album après le concert car il n'est pas facile à avoir et c'est dommage.

Philémon 25/02/2013 10:52



oui, je l'ai acheté à cette occasion
sinon, tu peux le trouver en vente sur son site
c'est une très belle artiste 



les cafards 14/02/2013 16:34

on découvre et on apprécie

Philémon 20/02/2013 12:40



tant mieux
bonne découverte !