Une grande fille simple

Publié le par Philémon

Elle, j'en ai parlé et .

Ce soir, elle a tenu seule la scène, avec sa Martin et sa Gibson, et son harmonica. Faut dire qu'elle était invitée à la Cité de la Musique, pour donner un concert Dylan, dans le cadre de l'exposition qui s'y tient sur la période 61 - 66.

Ce n'est pas la première fois que je l'entends interpréter Dylan, elle a même enregistré une chanson de lui avec Eric Truffaz, son complice.

Mais ce soir, c'était tout simplement un très beau concert, une interprétation toute personnelle des standards de la période acoustique de Bob Dylan. Un phrasé que n'aurait pas renié le grand Zimmerman, un jeu de guitare tout en rugueur et en subtilité, de la joie d'interpréter ces titres, et tonjours son petit gamine qui s'amuse.

Jusqu'au final, où avant de partir, elle a avoué benoîtement qu'elle avait tout joué ce qu'elle connaissait de Dylan, tout en nous gratifiant du refrain de Blowin' in the Win, accompagné à la boite à musique...

Un grand moment. Je mesure ma chance d'avoir été présent, alors même que le concert était complet depuis un mois...

Je n'ai trouvé que ce morceau pour illustrer ce concert, mais c'est déjà bien.

Allez, prend soin de toi.

 

Publié dans Parlons musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Glandouille 10/03/2012 08:41

Elle, ben, j'aime.
Et avec Stéphane Eicher aussi :-)

Philémon 10/03/2012 14:48



le gang des suisses allemand ! Bâle for ever...



Cristophe 09/03/2012 23:19

Bah avec cette vidéo c'est la première fois que j'ai quelque chose à reprocher à Sophie Hunger : s'être associée avec ce chanteur duquel je n'aime point la manière de chanter.

Philémon 10/03/2012 14:47



ben là, on va pas être d'accord !
j'aime beaucoup Stephan Eicher, et je regrette de ne pas l'avoir encore écouté sur scène...