Mes lectures

Publié le par Philémon

Je cherchais sur mon blog un article que je n'ai en fait pas écrit, apparemment. Mais je suis retombé sur quelques articles écrits il y a près de deux ans, que je ne résiste pas à exhumer, pour vous faire patienter, mes trois lecteurs et lectrices, avant de reposter ici.

Donc, prmeier recyclage, un tag que j'avais repris sur le blog de MamanCelib, dont l'absence se fait toujours sentir...

 

Plutôt corne ou marque-page ?

Je suis indifféremment coin de page (surtout sur les livres de poche), ticket de métro, feuilles de courses, crayon, mais aussi marque-page, quand j'arrive à mettre la main dessus. J’aime bien collectionner les beaux marque-page, mais je ne sais jamais où je les range.


As-tu déjà reçu un livre en cadeau ?

De nombreux livres. Des livres sur la photo, sur les bateaux, sur la musique, sur la cuisine... Mais jusqu’à il y a peu, rarement des romans ou des essais. Peut-être les personnes ont de la difficulté à en offrir, peur de ne pas trouver le bon ? Très récemment, j’ai reçu deux romans, l’un Prix Femina, « La vie est courte et le désir sans fin », l’autre Goncourt, offert par ma fille qui m’a envoyé à la suite un SMS me disant que c’était le livre le plus revendu sur Internet ! Moi, j'aime offrir des livres qui m'ont marqués, partager ce moment. Et j'ai une fidèle lectrice qui me le rend bien ;-)


Lis-tu dans ton bain ?

Ben si vous avez déjà essayé de mettre une carcasse d'un mètre quatre vingt dix sept dans une baignoire sabot, vous imaginez le casse-tête ! Pis sous la douche, pas facile de lire...


As-tu déjà pensé à écrire un livre ?

J'ai écrit un livre, lorsque ma deuxième sœur nous a quittés. J’ai écris toutes les nuits pendant un mois, quand je posé le point final, j’avais fait mon deuil. La nuit est un moment propice à l’évasion, aux retrouvailles… C'était plus une thérapie qu'un projet d'écrivain. Sinon, j'écris plutôt en format « nouvelles ».


Que penses-tu des séries de plusieurs tomes ?

Je perds de plus en plus le fil de l'histoire au fur et à mesure que je lis. L’effet Alzheimer, peut-être… Mais j'ai adoré la saga des « Pardaillan », par Zevaco. Je préfèrerai toujours une histoire qui laisse imaginer la suite, voire la fin, plus que les grandes épopées par nature trop descriptives.

As-tu un livre culte ?

Une intense et magnifique dissertation sur l'amour écrite par Serge Rezvani, "L'éclipse". Un livre inoubliable, bouleversant, profondément émouvant. Une histoire de deuil de l'être aimé, un cadavre vivant, comme l'écrit Serge Rezvani, un amour exclusif de 50 ans qui s'oublie et s'éteint sous les attaques d'Alzheimer.


Aimes-tu relire ?

J'ai tellement lu de livres empruntés dans les bibliothèques qu'il m'est souvent arrivé, années après années, de réemprunter les mêmes livres, toujours attiré par le titre, la couverture, la quatrième... Et comme je suis bon lecteur, je ne m'en aperçois pas avant la centième page ;-)


Rencontrer ou pas les auteurs des livres que l’on a aimé ?

J'y vois peu voire aucun intérêt. Je préfère rester dans l’imaginaire.


Aimes-tu parler de tes lectures ?

Beaucoup. Et j'aime aussi que mon interlocuteur me parle de ses lectures. C'est un moment d'échange particulier, mais qui se passe exclusivement en tête à tête, car on ne peut pas parler d'un livre lorsqu'on est plus de deux, c'est pourquoi les chroniques littéraires me gonflent souvent. Sauf au Masque et la Plume, mais c'est la radio, et c'est toujours magique.


Comment choisis-tu tes livres ?

Je traine dans les rayons de la FNAC ou de Virgin, voire à Vincennes dans la librairie Millepages, un des plus beaux endroits que je connaisse. Je prends, je pose, je reprends, je soulève, je feuillette, je sens, je hume... J'ai un rapport très tactile au livre, et j'aime la cohérence entre l'ouvrage, le thème, la couv'... J'achète aussi souvent au marché, le dimanche, chez mon bouquiniste, des livres d'occasion. J'aime bien la cohabitation d'un ou plusieurs livres avec mes légumes, mon pain, mes olives, mon fromage, et mes fleurs.

J’ai souvenir d’une librairie du côté de la Place de la Nation, qui s’appelait le Diable amoureux, une toute petite échoppe remplie de livres au point que pour atteindre le comptoir, il fallait se faufiler entre deux murs de livres empilés de deux mètres de haut…


Une lecture inavouable ?

Même sous la torture, non ! En fait, je ne me souviens pas. Peut-être le Petit Livre Rouge de Mao, mais ce n'est pas inavouable, ça...


Des endroits préférés pour lire ?

Mon lit, un bon canapé, le métro, le train, l'avion, n'importe où. Mais franchement, aux premiers soleils du printemps, dans un fauteuil gagné de haute lutte dans le jardin du Luxembourg ou des Tuileries, avec la chaleur extérieure et celle intérieure... Ca n'a pas de prix, une lecture en plein air !


Un livre idéal pour toi serait ?

Un livre écrit à quatre mains. Je cherche encore les deux autres :D


Télé, jeux vidéo ou livres ?

Livres, sans aucune hésitation.


Lire et manger ?

Pourquoi pas, mais pas une lecture romanesque ou un essai. Des fadaises, oui.


Lecture en musique, en silence ou peu importe ?

En silence. Lorsque j'écoute de la musique, je suis toujours concentré, la musique en bruit de fond ne m'intéresse pas, lorsque je lis, je suis également très concentré.

Penser pour plus tard à trouver une compagne littéraire et mélomane, ayant surtout les mêmes rythmes que moi. Ou alors, aménagement d'un salon de lecture et d'un salon de musique, en espérant qu'on ne fasse pas que se croiser entre deux portes !

 

Livre électronique ?

J'ai déjà essayé plusieurs fois, je n'ai jamais accroché. Il me faut voir la page entière, voir comment la typographie souligne le propos.


Le livre te tombe des mains, aller jusqu’au bout ?

Je le pose pour le reprendre plus tard. Ou jamais. Par exemple, sur les conseils d’amies bloggueuses, j'ai entamé « J'étais derrière toi », de Nicolas Fargues, qui m'est tombé des mains après beaucoup d'efforts pour le retenir vers la soixantième page. Je ne l'ai pas encore réouvert depuis maintenant 2 ans. 


Es-tu pour le partage des livres ou préfères-tu une bibliothèque séparée de la personne avec qui tu vis ?

J'aime bien mélanger les livres, les fringues, les sous-vêtements, les CD, la vaisselle… Mais j'attendrai maintenant d'être sûr de mon coup, car quand il faut faire l'inventaire avant partage, c'est déprimant. Alors en prévision d’une future vie commune, je commencerai par offrir des CD et des livres, pour constituer un patrimoine commun avec la personne avec qui je vivrai (ou désirerai vivre).


As-tu des livres dédicacés ?

Quelques dédicaces des personnes qui m'ont offert les livres. Sinon, juste celles d'Alain Lozac'h (cf Le roman de la Bretagne, dans mes liens), un historien breton qui est un ami.


Tu lis quoi en ce moment ?

J'ai en ce moment sur ma table de nuit l' « Origine du Monde », de Rezvani, « La carte et le territoire », de Houllebecq, histoire d’en parler en connaissance de cause (je ne supporte pas le personnage, mais il parait que l’écrivain est à lire…), et je suis en train de lire « Leçons particulières » d’Hélène Grimaud, une pianiste qui me passionne, un essai sur l’amour et la manière de rendre la musique, de l’« expérimenter », dit-elle. 

Publié dans Recyclage

Commenter cet article

amélie 27/01/2011 14:55


alors ne commencez pas par celui ci...


Philémon 27/01/2011 16:53



Ben oui, mais comme c'est ma fille qui me l'a offert... Et que je n'ai aucune envie d'acheter les précédents...



amélie 27/01/2011 14:42


l('origine du monde, vous avez oublié de dire qu'il y a 10 cms de poussière dessus :-)
et puis Houllebecq pffff trop décue par son dernier :-( un peu trop narcissique à mon goût


Philémon 27/01/2011 14:53



Non, il est pas poussiéreux, mon livre ! Et si vous n'avez même pas réussi à le lire, j'ai quelque excuse, non ?


Houellebecq, j'ai vraiment une aversion pour ce personnage, mais je voudrais me rendre compte de ce qu'il a dans le ventre en tant qu'écrivain.


Je vais le commencer bientôt.



Blanche 27/01/2011 07:09


Moi, je viens de terminer le prix Goncourt des lycéens : "Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants" de Mathias Énard.
On me l'a offert pour Noël, et j'ai adoré. Très poétique, avec Istanbul en fond, que demander de plus !


Philémon 27/01/2011 13:51



Ah ! Istanbul !


J'ai par nature une appréhension pour les prix littéraires, cette obligation à lire des livres primés... Mais généralement, le Goncourt des lycéens sort un peu des codes établis, c'est bien.



corine 26/01/2011 22:08


Je viens de lire "la vie est courte et etc...."que j'ai acheté dans mon Champion entre une boite de petit pois et un paquet de frites surgelées.
Pour le titre.
C'est un bouquin de nana.
Rien d'autre.


Philémon 27/01/2011 13:50



Toi aussi, tu es adepte de mélanger dans le même panier les nourritures terrestres et les nourritures spirituelles ?


Je ne sais pas si c'est un livre de nana, mais j'avoue avoir été parfois très agacé par l'indécision du personnage. Cela dit, il y a du style dans cette écriture.


Et ça repose de Rezvani !