Politiquement incorrect

Publié le par Philémon

Le bayou de Louisiane est en train de mourir...

C'est loin, très loin, c'est dommage, très dommage...

Mais ceux qui nous dirigent nous ont tellement mené en bateau que c'en est presque un bon retour de manivelle dans la gueule.

Alors aujourd'hui, j'espère juste qu'avant d'autoriser de nouveau des opérateurs pétroliers qui se foutent de la sécurité à aller forer dans le golfe du Mexique, demain en Alaska et du côté du pôle Nord quand la banquise aura fondu, d'autoriser des opérateurs qui se foutent de notre sécurité à construire des centrales nucléaires de dernière génération devant notre porte... ben j'espère que ceux qui nous gouvernent y réfléchiront à deux fois.

On appelle ça l'arroseur arrosé... Et que tous les proprétaires de grosses bagnoles américaines polluantes et bouffeuses de pétrole aient la larme à l'oeil pour la perte d'un patrimoine écologique, à la limite, je m'en tape...

A force de tirer sur l'élastique, il finit pas péter.

 

Et après une alerte comme celle-là, que fait le gouvernement ? Il déshabille totalement le Grenelle 2.

Alors nous aussi, on va attendre sagement que les pluies acides nous tombent dessus, que l'air soit tellement vicié qu'on chope tous de l'asthme, et qu'on bouffe des légumes pleins de pesticides, puisque les lobbies sont arrivés à leur fin.

Vivement la Louisiane chez nous que les consciences bougent.

Politiquement incorrect, j'ai dit...



Publié dans Parlons de rien

Commenter cet article

pierrot 13/05/2010 05:20


hélas, les leçons n'arrivent pas aux oreilles de nos gouvernants...


Philémon 18/05/2010 17:56



L'écho n'est peut-être pas encore assez fort pour monter en haut des tours d'ivoire.


Le problème est que ceux qui nous gouvernent se cooptent dans des lieux protégés. JE ne vois pas le gouvernement français autoriser un forage en mer au large du Cap Nègre...



bellelurette 07/05/2010 15:10


Heureusement que tu dis et répètes que c'est du politiquement incorrect.
Moi ça me fout les boules, mais alors ENOOOOOOOORMES un truc pareil. Vivement que la terre explose !


Philémon 09/05/2010 23:15



Pas vraiment quand même ;o)


Juste une marée noire dans la piscine du PDG de BP, histoire de l'apprendre à vivre. Et retenir sur son salaire et sa penseion de retraite de quoi nettoyer le bayou, ça suffira.



Chriss 05/05/2010 04:45


Heureusement que tu es là, blog et homme vigilants ! Encore une catastrophe !
Moi je suis l'évolution du volcan islandais qui pourrait me priver de ma fille et plus.
Non je ne suis pas égoïste, mais emportée par la vie et le monde est si grand.
Comment arrêter ce pétrole ? Franchement, c'est comme la pluie, quand la nature reprend ses droits, l'homme est bien petit !
(toi non ! lol!)
big kiss


Philémon 07/05/2010 12:52



Oui, l'homme est bien petit, mais s'il reste à l'écoute de la nature et n'en prélève que ce dont il a besoin, on devrait pouvoir s'en sortir.


Une solution : renchérir le coût des matières premières. Un litre d'essence à 5 € permettrait de faire vivre la ressource plus longtemps, et nous redonnerait goût à la marche à pied ou au vélo
;o)



chou 04/05/2010 22:58


C'est tragique, hein, quand on voit bien que l'élastique il va péter, et qu'on peut rien faire.
Je sais pas quoi faire !
A part des bises (et ça sert pas à grand chose !)


Philémon 07/05/2010 12:50



Moi, plus ça va, moins je crois que ces choses-là puissent encore nous surprendre, nous prendre au dépourvu. Il parait que les Etats-Unis avaient mis en garde la BP il y a 7 mois sur la fragilité
de la plate-forme, et bien évidemment, ils se sont fait renvoyer dans leurs buts, comme il y a très longtemps à Bohpal, c'est le pouvoir économique qui prend le pas sur le pouvoir politique.


Mais tant qu'il y aura une consanguinité autant affichée entre les politiques et les gens d'affaires (les gens du Fouquet's, par exemple), on ne pourra pas faire grand chose...


Bises à toi