Je me marre

Publié le par Philémon

Tu prends un domaine public qui est par nature inaliénable, tiens, au hasard, le bord de mer...

Sous la pression amicale de quelques copains qui ont flairé le bon filon, et comme tu as besoin de sous, tu concèdes une partie de ce littoral à quelques commerçants qui n'ont pas les deux pieds dans le même sabot, et qui bossent 15 heures par jour, eux, et en plus ils sont reconnaissant...

Fort de l'autorisation municipale, ces commerçants vont construire une paillote sur la plage, pour que le touriste qui n'a rien d'autre à glander de la journée vienne s'empiffrer à ta gargotte en claquant son pognon dont une partie revient quand même à la Mairie qui t'a donné l'autorisation. en plus, si tu es malin, tu vas foutre des transats jusque dans l'eau, et bientôt tu vas payer un vigile qui va interdire le passage au clampin moyen, parce que merde, faut pas déconner, on est entre nous et faudrait pas qu'on vienne nous emmerder...

Mais là, horreur, tu apprends un jour à tes dépends que la mer est un milieu naturel, vivant, et qu'il y a parfois des vagues, et parfois une grosse vague qui vient foutre une grosse claque à ta paillote qui fout le camp dans la mer d'un seul coup...

Alors tu vas pleurnicher, Monsieur le Maire va demander le classement de la commune en catastrophe naturelle, c'est sûr qu'une grosse vague, c'est une catastrophe, et comme ça, c'est l'état, donc le contribuable, qui va payer la reconstruction de la paillotte qui partira bien à la mer de nouveau dans un an, dix ans, cent ans...

Et moi, je me marre, mais je me marre...

Parce que depuis plus de dix ans que je vis régulièrement en Bretagne, que je navigue, ben j'ai appris qu'on avait jamais le dernier mot face à la mer... Et que les anciens, quand ils se faisait rappeler à l'ordre par un paquet de mer, ben ils reculaient, ils serraient les dents et ils ne se plaignaient pas...

Bon, faut dire que l'histoire que je vous raconte, elle se passe dans le sud, là où la loi littoral n'a jamais été respectée, le droit de passage dans la bande des trois mètres au-delà du plus fort marnage...

Mais faudrait voir à pas se faire emmerder par n'importe qui, hein ? Même pas par une grosse vague, que fait le Gouvernement !

Je me marre !

Publié dans Parlons de rien

Commenter cet article

pierrot 13/05/2010 05:18


la mer donne lamerreprend c'est toujours comme ça et c'est bien ainsi


Philémon 18/05/2010 17:55



Oui, la nature reste toujours souveraine.



Chriss 11/05/2010 21:59


La video que j'ai posté aujourd'hui tombe à point pour renforcer ton propos.
Et moi ça me fait pas rire du tout.


Philémon 18/05/2010 17:54



Il y a du second degré dans mes propos. A titre individuel, je suis solidaire, je préserve la planète, mais quand je vois que les grands de ce monde s'en foutent, ça ne me fait désormais ni chaud
ni froid...



bellelurette 07/05/2010 15:15


Je suis tellement dans les choux que je n'ai pas suivi les infos. Mais toi qui connaît la Méditerranée, des paillotes ont aussi vu leur mort aux Aresquiers... tout ça pour une vague comme tu dis...
Et tu ne te marres pas, dis-moi pas qu'c'est pas vrai. Quand l'homme arrêtera ses conneries, c'est que la terre aura explosé.


Philémon 09/05/2010 23:16



Ben en Bretagne, ils n'ont jamais construit de paillotte sur la plage. Il suffit juste de respecter la mer, et de refuser de faire du pognon à tout prix...


 



Blanche 06/05/2010 06:57


C'est vrai que ces paillottes sur les plages, c'est vraiment immonde. Ca ne viendrait pas à l'idée en plus, d'aller manger ou boire dans un truc comme ça, avec l'hygiène plus que douteuse.


Philémon 07/05/2010 12:56



Ben j'y suis allé une ou deux fois le midi quand je travaillais à Nice, c'est ma foi quand même assez agréable. C'est surtout la réaction des gens qui m'a fait bondir, demander le classement en
catastrophe naturelle parce qu'une grosse vague submerge tout. J'ai vécu les très gros coefficients à Saint-Malo il y a un mois, ben je te prie de croire qu'il n'y a rien qui traîne sur la plage,
et quand les hôtels en front de mer se font submerger, ben ils épongent et serrent les dents, c'est tout, sans se plaindre...



June Prune 05/05/2010 20:06


Je me marre aussi ! Sympa ces deux derniers articles !


Philémon 07/05/2010 12:54



Deux coups de gueule qui sortent tout seul, tellement m'apparait le ridicule des situations, et le fait que les gens cherchent des coupables au-delà d'eux-même...


Jamais ne me viendrait à l'idée de construire sur la plage ou dans un couloir d'avalanches, ou dans des zones inondables...