Elle, je l'adore !

Publié le par Philémon

Rappelle-toi, elle nous avait déjà fait bien rire avec sa chanson "Si tu reviens, j'annule tout", où elle mettait en musique les démélés amoureux de Notre Tout Petit avec sa femme de l'époque, et le fameux SMS dont tout le monde parlait.

Aujourd'hui, elle répond à Colonel Reyel, qui a écrit une chanson qui fait un tabac auprès des adolescentes et qui a été reprise comme un étendard par les associations anti-avortement et pro-vie.

Je te laisse écouter les deux chansons, tu t'en feras une idée toi-même.

Juste pour dire que pour s'engager dans des combats, il faut que les mots soient pesés, et ceux de Jeanne Cherhal le sont, manifestement, avec toujours une grosse pointe d'humour et de dérision.

 

 

 

 

 

Publié dans Parlons de rien

Commenter cet article

Glandouille 19/09/2011 22:55


Est-ce forcément manquer de caractère et de détermination, est-ce forcément démissionner que de voir son enfant comme un frère ? Dans certaines familles, la pression est aliénation - le choix
n'existe pas...
... tant que quelqu'un, souvent extérieur à ce huis-clos familial, aide à l'émergence d'une pensée critique.


Philémon 20/09/2011 16:12



Oui, bien d'accord...Mais je pense que vu de la mère, même très jeune, l'instinct maternel doit exister...


Mais j'ai sans doute eu la chance de naître dans une bonne famille, quoique je persiste à penser également que l'on éduque également ses parents, pas seulement ses enfants...



corine 18/09/2011 13:41


Démission ? non, les jeunes filles n'avaient pas d'autre choix, à l'époque. Pression familiale, pression sociale.Elle a manqué le lycée quelques mois,a acccouché le plus dicrètement possible et a
repris les cours comme si rien ne s'était passé.


Philémon 18/09/2011 20:44



J'ai connu en revanche à ce moment-là des filles qui ont résisté à la pression familiale, mais je conçois qu'il fallait avoir beaucoup de caractère et de détermination.



coco l'haricot 18/09/2011 09:37


A mon époque les problèmes étaient les mêmes,une copine de classe a eu le malheur de " tomber"enceinte à 17 ans. Et ,là, pas de pilule pas d'avortement.Et bien, son fils est devenu son petit frère.
Terrible, là aussi.


Philémon 18/09/2011 11:31



J'ai connu aussi des grossesses non désirées dans mon entourage... De là à élever le fils comme le frère, ça veut dire que la mère a complètement démissionné, et laissé l'éducation à sa mère, non
?


Heureusement que les choses ont changé, je trouve.



Cristophe 15/09/2011 12:40


Jeanne Cherhal : "Quand j'avais 15 ou 16 ans, c'étaient les chansons de Renaud qui m'ouvraient l'esprit, et c'était tout sauf réactionnaire. Si la chanson de Colonel Reyel et le succès qu'elle
remporte sont le reflet d'une époque, alors c'est inquiétant."
Source : http://www.rue89.com/2011/09/14/jeanne-cherhal-veut-ouvrir-lesprit-a-colonel-reyel-221912


Philémon 16/09/2011 23:51



Oui, j'ai lu ça. Merci



Aurélie'S LAND 14/09/2011 11:47


Tiens je ne savais qu'il existait une chanson avec mon prénom !
J'aime bien le parallèle que tu as fait entre ces deux chansons.
Très piquante cette Jeanne ! Bien vu !


Philémon 14/09/2011 19:35



C'est la gloire, Aurélie :D
Enfin, j'espère que tu n'as pas eu la vie de celle dont parle Colonel Rebel dans son rap...


J'ai vu Jeanne en concert, ce fut un grand moment, même si j'ai une tendresse particulière pour sa soeur Liz, qui chante aussi, mais dans un tout autre registre.