500ème, seconde

Publié le par Philémon

Pour la seconde contribution de mes lecteurs, aujourd'hui c'est encore une lectrice, Amélie.
Et bien sûr, pour évoquer les sens, elle ne pouvait mieux tomber que de parler de l'ouïe.
Je lui laisse la plume.

"
La musique classique et l'opéra me font vivre, ils accompagnent mes rêves, mes joies, mes peines, mon quotidien...
Mes oreilles entrent en transe à l'écoute de la Chaconne de Vitali, comme une lamentation tzigane à la fois puissante et douloureuse . Mais je pourrais aussi évoquer la mélodie Hongroise D817 de Schubert qui me fait chavirer le coeur à chaque fois; la sensation que le piano me conte une histoire d'amour, les émois d'un premier effleurement, la montée de la passion et inexorablement la triste fin.
Il y a aussi cette sublime soprano Maria Bima à la voix cristalline qui me fait jubiler dans la servante Padronne de Pasiello...
Je pourrais te parler de mille et un morceaux , qui comme ceux là me font vibrer, vivre..."

Merci mon chou, de nous faire partager cette passion.




Commenter cet article

amelie 10/02/2010 15:11


Phil ; c'est pire que la garde alternée ca !! lol

Cristophe : bisous !
Emma ; bonne écoute


Philémon 11/02/2010 09:24


Vous trouvez ?
Bon, on va revenir à des choses plus simples, alors. Le vendredi ? A demain ;o)


Cristophe 09/02/2010 18:38


Merci Amélie ! Une bise en passant ! (à Amélie, pas à toi)


Philémon 11/02/2010 09:23


Merci pour elle


Emmanuelle 09/02/2010 18:33


la musique regorge de trésors, et est capable de t'émouvoir aux larmes quand tu pensais avoir tout épuisé!
j'ai ramené de toulouse les CD de mon père, j'en ai au moins 200 à écouter et j'en ai déjà des frissons.


Philémon 11/02/2010 09:23


200, c'est une bonne tranche de vie...
Tu vas trouver grand plaisir à écouter tout ça, je sens. Et qui sait trouver des pistes pour te rapprocher de lui, même trop tardivement.


June Prune 09/02/2010 14:23


J'en ai des frissons... non, ce n'est pas que l'ouïe : je dirais aussi la vue pour la grâce des gestes de la violoniste et du pianiste, le toucher avec les frissons et le goût pour les madeleines
;-)


Philémon 09/02/2010 16:40


Oui, vous avez raison, June, il y a toutes ces émotions dans ces deux morceaux.
Mais pour le goût, je préfère quand même les vrais macarons de Emma que les madeleines virtuelles de Amélie ;o)


Amélie 09/02/2010 13:47


merci beaucoup pour la diffusion de 2 de mes madelaines . Si on veut on peut en publier une par jour de mes madelaines hein ; j'ai du stock !

Non, sinon, ce qui est vraiment surprenant c'est de constater que Sarah Chang est capable d'interprétations totalement différentes de la même oeuvre. Elle est vraiment sensationnelle cette femme.


Philémon 09/02/2010 16:38


Ben pourquoi pas, une madeleine par jour au moment du thé, le matin ?
Mais on va plutôt faire un jour sur deux, car moi aussi j'ai des choses à poster. Disons les semaines impair, les lundi, mercredi, vendredi, et les semaines pair le mardi et jeudi. Ca vous va ?
Je n'ai pas retrouvé la version de Sarah Chang que je connais également. POur ma part, je préfère celle de Oistrak, ou plus près de nous celle de Hillary Hahn. Mais Sarah Chang est une grande
violoniste, bien sûr.