Un vrai week-end de Valentin

Publié le par Philémon

Il a commencé hier à midi, quand ma fille m'a appelé pour me demander ce que je faisais. J'ai bien compris qu'elle avait un peu envie que je l'invite, ce que je me suis empressé de faire. Dame, presque quinze jour que je ne l'avais pas vue, ni Prunelle de ses Yeux, c'est que ça pousse tellement vite, ces petites choses ;-)
Dire que je suis comblé par ce petit bout de chocolat toujours aussi souriant, aussi agréable, aussi vif et décidé...
Et une maman si sereine, si engagée, si pleine de projets et d'envie.
Tiens, la ville du futur, comment permettre une vie harmonieuse dans une ville de plus en plus dense. Grave question, qui vaut 5 000 € de prix, par un jury présidé par Christian de Portzamparc... Avec à la clé une invitation pour un bon repas, si nous gagnons. Ce n'est pas le repas qui me motive, c'est confronter ma vision de la vie et du développement de la Cité avec ma fille, elle ave sa vision d'historienne, d'urbaniste et de sociologue, moi mon expérience du terrain et ma passion de la politique.
Que dire d'autre ? La gaufre partagée au bord du Lac des Minimes, la centaine de photos prises, les longues discussions avec Mlle la Conseillère la Deuxième, son voyage d'étude à Cuba, ses doutes et ses certitudes, sa promo à la Sorbonne dans laquelle elle est la seule issue du cursus universitaire, qui plus est de la banlieue, conseillère municipale apparentée communiste, un extra-terrestre dans ce mastère-magistère si proprement formaté, lisse et sans aspérité aucune...

J'ai remis ça aujourd'hui, un repas africain préparé par le père de Prunelle de ses Yeux, mi-Mauritanien, mi-Sénégalais, un tagine délicieux, tous attablés chez la mère de mes enfants, mon ex-femme, quatre générations réunies, tous mes enfants présents sauf  MrBoulard le Troisième...

Demain, je retourne m'allonger sous le microscope électronique, me faire remplacer le crsitallin gauche par un implant tout neuf, qui devrait me permettre de revoir clairement toutes les beautés du monde. Je n'aurais jamais pensé me faire opérer si tôt de la cataracte, une maladie de vieux, comme je me suis exclamé lorsque la première interne m'a diagnostiqué, il y a maintenant 4 mois.
Mais si je n'avais pas fait ce glaucôme bilatéral aigü, je me serais sans aucun doute contenté de cette vision dégradée, cet astigmatisme et cette hypermétropie, après tout, celà fait 30 ans que ma vision se dégrade.
J'ai toujours pensé que c'était le travail sous la lampe, lorsque je travaillais mes voûtes de violons, ou que je retouchais mes vernis sous la lumière noire. Quelle invention que cette lunière néon qui exacerbe les blancs, dans les boites de nuit par exemple, pour voir les imperfections du bois, les retouches de vernis, ou les reprises de peinture sur un tableau, ou la reprise de dorure sur les cadres ou les glaces vénitiennes...
Demain après-midi, c'est Poète Maudit le Premier qui viendra me sortir de l'hôpital pour me ramener chez moi. Il restera peut-être pour dîner, pour se rassurer sur ma santé. Et comme je l'ai déjà fait au retour de mon hospitalisation, je lui laisserai peut-être ma carte bleue avec le code pour qu'il aille faire deux ou trois courses... C'est à ça que je m'aperçois que je viellis, que bientôt mes enfants auront avec moi l'attitude que j'ai avec mes vieux parents.

Et mardi, une fois le pansement ôté, je redémarre une nouvelle vie ? Non, je serai bien sûr le même, les yeux simplement mieux ouverts sur le monde. Je suis plein d'espoir.
Prenez soin de vous. J'ai déjà beaucoup de marques d'affection de votre part, ça me fzait chaud au coeur. Je vous en suis reconnaissant.

Publié dans Parlons de l'essentiel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MamanCelib 17/02/2009 20:23

Evidemment, j'arrive après la guerre (merci Google reader qui ne m'a pas signalé tes articles)....
J'espère que tu vas bien et que tout s'est bien passé ;-)

Philémon 17/02/2009 20:54


Bah, quand tu vois que Google adresse mon blog avec des requêtes comme "Philémon est un con", tu comprends qu'il n'est pas fiable, le bougre.
Suis revenu de la guerre en meilleure forme que lorsque j'y suis parti. Et tout va bien, je vois, je vois même très bien ! Et quel plaisir de laisser enfin les lunettes.
Merci de t'être inquiétée de ma santé, j'ai virtuellement beaucoup d'ami(e)s et ça fait plaisir.
Bises.


pierrot 17/02/2009 08:29

voilà un beau week end comme j'en espère avec ma fille et son togolais/ghanéen (s'il a ses papiers!)...sinon, c'est pas les vapeurs de vernis ou de solvants qui t'ont bouffé les yeux?
et sinon, plein de belles pensées t'accompagnent sur la table...

Philémon 17/02/2009 17:42


Non, les yeux, c'est à cause de mon double glaucôme de novembre dernier.
Pour ta fille, j'espère que son chéri aura ses papiers. C'est beau, l'amour.


Blanche 17/02/2009 07:04

Je crois savoir que ça allait plutôt bien hier soir. Vivement de nouvelles lunettes adaptées à ta nouvelle super vue.
Bises.

Philémon 17/02/2009 17:37


Oui, tout va bien. Pour les nouvelles, on attendra, mais en vision de loin, je pense pouvoir m'en passer. Et je vais acheter des loupes provisoires pour pouvoir travailler un peu.


Lili 16/02/2009 20:48

oh mon chou le morceau de chocolat me faitb tendrement sourire. Votre fille semble merveilleuse et votre esprit de famille intact...c'estbeau
allez montrez nous vos nouveaux noeils !!!
gros gros baisers

Philémon 17/02/2009 17:36


Mes nouveaux noeils voient bien, maintenant faut attendre que tout se mette en place. Merci mon coeur ;-)


chou 16/02/2009 19:17

Sabrégoup' je te fais un vrai gros bisou plein de tendresse et de sourire. Reviens vite !

Philémon 17/02/2009 17:35


Allez, je prend tout, tendresse, sourires, baisers, c'est fête, va !